Cohabitation entre forts et faibles

Des parents ne veulent plus que les écoles privées et publiques sélectionnent les meilleurs élèves pour des programmes enrichis, ce qui abaisserait le niveau des classes régulières. La Commission scolaire de Montréal appuiera ce soir un mouvement dénonçant cette situation.

Des écoles publiques sélectionnent en effet leurs élèves dans des programmes spéciaux, comme l’école internationale ou l’anglais intensif. Ces programmes permettent à ces élèves d’être stimulés, mais cette pratique affaiblit le niveau des classes régulières, ce que dénoncent plusieurs parents.

« C’est de l’écrémage », s’exclame Stéphane Vigneault. Ce père de Gatineau a fondé le mouvement L’école ensemble, qui tente de convaincre les partis politiques de cesser le financement aux écoles privées et de mettre fin à la sélection des élèves au public.

Les organisateurs ont recueilli plus de 2000 signatures dans une pétition.

Environ 40 % des élèves évoluent en dehors de l’école publique régulière, selon l’Institut de recherche et d’informations socioéconomiques.

Read more...

views : 101 | images : 1 | Bookmark and Share


Enter your comment below