Il a (enfin) son poteau six mois plus tard

SAINT-LIN | Six mois après sa demande et juste à temps pour l’hiver, une famille de Saint-Lin aura enfin l’électricité dans sa maison.

Éric Michaud n’en revient toujours pas du temps que Bell a pris pour planter deux poteaux dans sa rue.

«J’ai fait ma demande au mois de mai et ça a pris tout ce temps. Je ne comprends pas. Ce n’est pas non plus comme si j’étais au fond du bois. L’électricité est juste à côté», dit-il en pointant les fils qui se balancent chez le voisin.

Sa maison devrait être reliée au réseau électrique. Un grand jour pour Éric Michaud, sa conjointe et leur fillette de 6 ans qui vivent dans une roulotte à côté de leur maison. Hydro-Québec promet de venir raccorder l’électricité dès mercredi matin.

«On va enfin pouvoir emménager dans la maison. L’hiver arrive et il fait froid maintenant. Nos bidons d’eau ont gelé la semaine passée. On ne pouvait pas attendre plus longtemps», raconte l’homme, très déçu du service à la clientèle de Bell.

Négociation

Seulement 88 mètres séparaient la maison de M. Michaud du réseau électrique déjà en place dans ce quartier résidentiel, mais puisque la Ville de Saint-Lin n’avait pas prévu de servitude pour les poteaux en rallongeant la rue, M. Michaud a dû négocier avec ses voisins, ce qui a compliqué le processus.

Plusieurs projets d’implantation ont été envisagés, sans aboutir, entraînant des frais d’arpentage pour le couple.

«Chaque fois que j’appelais chez Bell pour savoir où ça en était, on me disait que j’allais être branché dans trois semaines. Je crois ce qu’on me dit, moi, alors j’attendais, pour me rendre compte qu’il ne se passait toujours rien.»

Après être allé voir son député provincial puis son député fédéral, M. Michaud a décidé de faire appel au Journal.

«Je suis persuadé que c’est ça qui a fait bouger les choses et que sans ça, on serait encore pris à geler dans notre roulotte.»

Vanessa Damha, porte-parole chez Bell, assure pourtant que la compagnie était en voie de procéder à l'installation. «Les installations de poteaux ont nécessité une série de propositions et d’approbations de Bell, d’Hydro-Québec et des résidents. Les approbations finales de toutes les parties ont été reçues il y a deux semaines et le projet s’est poursuivi dès lors. Bell s’assure toujours que de tels projets sont traités aussi rapidement que possible, conformément aux réglementations et aux approbations requises dans chaque cas.»

views : 22 | images : 1 | Bookmark and Share


Enter your comment below